La pointe du Cap Corse


22

kilomètres

530

mètres de dénivelé

6h00

d’effort

Indications concernant l’aller-retour.


Cette fois-ci A Perte de Vue vous propose une magnifique randonnée située tout au nord du Cap Corse avec pour point de départ Macinaggio.

Points d’intérêts

Dans cette jolie balade vous longerez les côtes du Cap Corse par le Sentier des Douaniers qui relie les ports de Macinaggio et de Barcaggio. Le premier est un port très riche en histoire où le commerce et la pêche était très actif dans le temps de la marine à voile jusqu’au 19ème siècle. 

Le port de Macinaggio aux premières lueurs

Vous pourrez découvrir deux tours génoises sur votre chemin. Celle de Santa Maria et celle d’Agnello. Les tours Génoises servaient pour la surveillance des côtes à l’époque de la république de Gènes. 120 tours ont alors été construite, 30 d’entre elles se situent dans le Cap Corse. La tour de Santa Maria est une ruine qui surveille la mer les pieds dans l’eau. Ce n’était pas le cas lors de sa construction en 1549: le niveau de la mer s’est élevé ! Elle fut détruite au canon par la flotte anglaise en 1793. La tour d’Agnello est au contraire dans un bon état de conservation. Elle culmine à 20 m de haut sur un piton rocheux.

Les îles Finocchiarola

La flore du Cap Corse est très riche puisqu’elle comporte des espèces rares et endémiques. Tout au long de votre chemin, vous pourrez observer de très grandes fleurs blanches. Il s’agit de l’asphodèle, une espèce protégée en Corse.

Dans la cuisine antique, elle était souvent accompagnée de figues et servait également en médecine. Le Cap Corse est aussi un endroit important pour la faune puisqu’il s’agit d’un point de passage des oiseaux migrateurs en provenance d’Afrique. Ils survolent la région de mars à juin.

Recommandations

Rien de particulier à vous signaler hormis le fait que vous ne trouverez pas d’eau douce sur le chemin entre les deux villages. Pensez à emmener ce dont vous avez besoin.

Le maquis corse, véritable réserve végétale

Itinéraire

Cette randonnée est un aller-retour de 22 km pour 530 m de dénivelé. Il est possible de ne faire que l’aller (ou le retour) et de prendre un ferry qui relie les deux villages en période estivale.

Bonus

La route qui rejoint le village est jalonnée de point de vues et d’éléments touristiques intéressants. En plus de celles que vous pourrez trouver dans les guides, en voici deux autres.

Les glacières de Brando qui étaient autrefois ouvertes et payantes sont aujourd’hui accessibles. Le site possède un certain cachet et une magnifique vue sur Erbalunga et sa tour génoise. C’est aussi un départ possible pour le Monte Stello qui sera l’objet d’un nouvel article.

Cette route regorge de tours génoise, celle visible à la pointe d’Erbalunga, la tour de Pietranera, ou encore la tour de l’Osse qui compte parmis l’une des plus belles de Corse. Beaucoup d’autres sont à observer, ouvrez l’oeil.

Bonne randonnée !


3 commentaires sur « La pointe du Cap Corse »

  1. Je réfléchis à une randonnée d une dizaine de jours dans le cap pour mai /juin 2021 je ne suis pas randonneur mais juste amoureux de la Corse et de sa nature
    Age de 60 ans pour l instant j irais seul
    Est ce conseillé ? Ou faut il être accompagné impérativement ?

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Michel,
      Pour randonner dans le cap il y a pas mal de randonnées à la journée qui valent le coup mais peu d’itinéraire permettent de réaliser une trek sans longer une route. Les crêtes sont l’une des seules possibilités et ce sera l’un de nos prochains articles. On prendra soin de citer les variantes et les randonnées optionnelles qui valent le détour.
      Prendre un guide pour ne pas passer à côté des points d’intérêts majeur et s’éviter de choisir un chemin qui n’est pas entretenu est un must. Partir seul n’est jamais très bon en trek sauf si on est totalement autonome, habitué à la pratique et extrêmement prudent. Et encore… regarder le film « 128 heures » peut calmer certaines ardeurs. Randonner sur les crêtes du cap nécessite de penser à la logistique en eau et de planifier des réchappes en cas de mauvais temps soudain. On est très exposé aux vents (parfois violents), aux orages et au brouillard. Il arrive que des locaux se perdent dans le brouillard vers Cardo, et sur les crêtes à cause du temps qui change. De mémoire, il y a aussi de rare passages de désescalade en 3+.
      Belle randonnée !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :