Deuxième ville la plus peuplée de Corse après Ajaccio, située à la base du Cap Corse entre mer et montagne, Bastia est bien souvent une étape obligatoire pour les voyageurs qui arrivent en bateau ou par avion. Première visite en arrivant sur l’île ou dernier moment de flâneries avant le départ, la ville vaut le détour.

Vue sur la citadelle depuis la promenade du front de mer

La ville a été construite en 1378 sur un promontoire qui est l’actuelle citadelle, lorsqu’un gouverneur génois décida de quitter Biguglia à la recherche d’une nouvelle place forte. Avant cette époque, Bastia était principalement un port de pêcheurs, avec seulement quelques maisons, et dépendait du village de Cardo. La ville se résume alors au Vieux Port actuel. Ce n’est qu’en 1480 que les remparts de la Citadelle furent terminés, protégeant ainsi la population génoise fraîchement arrivée. S’en suit la construction du Palais des gouverneurs qui accueille le musée actuel 50 ans plus tard. Jusqu’au 18ème siecle, le Palais des Gouverneurs abritera les fonctions de prison et de haute cour de justice !

En parcourant la ville, les ruelles de la citadelle ou de la ville « basse » construite plus tard, vous trouverez de nombreuses églises. C’est cette époque qui place Bastia comme capitale religieuse de la Corse. Il s’agit de la ville avec le plus d’églises de Corse : 26 édifices religieux sont érigés, et pas moins d’une dizaine de grands couvents !

Durant l’époque Génoise, Bastia était la capitale de la Corse. Ce n’est que sous la domination française, avec Napoléon, que Bastia perd son statut de capitale que Ajaccio récupère.

Rien n’est mieux qu’une visite de la ville pour se rendre compte de la richesse historique de la ville de Bastia. Pour cela « Explore à perte de vue » vous propose un itinéraire totalement à pied qui fait le tour de chacun des points d’intérêts. La carte est disponible en fin d’article ! Vous trouverez en rouge les points qui nous semblent incontournables. Vous pourrez donc rejoindre la boucle là ou vous êtes garés et l’effectuer dans le sens qui vous plaira !

Pour se garer, vous pouvez choisir le parking de la Citadelle de Bastia qui est payant, mais nous vous conseillons le Fango, la rue de la préfecture qui est totalement gratuite.

Le vieux port

Tout d’abord, Bastia possède de nombreux monuments qui font partis d’un paysage citadin remarquable. Il est bordé par une haute citadelle, des bâtiments et une église façonnant son paysage : l’église Saint Jean Baptiste.

Le vieux port est le lieu de soirées animées mais aussi la place pour prendre un repas au calme en fin de journée. Plusieurs restaurants y sont présents tout autour.

Vous pourrez mettre le cap vers la citadelle de Bastia ou vers la place saint Nicolas en passant par le quai des Martyrs. Mais nous, nous optons pour la Citadelle !

Vue sur le vieux port depuis la citadelle

La citadelle

Pour la rejoindre, vous emprunterez le parc qui se trouve à l’extrémité sud du vieux port en passant par cette curiosité architecturale marquant la citadelle par ses formes verticales et horizontales. Un escalier ou un ascenseur vous amènera à une série de placettes avec une vue incroyable sur le vieux port.

Cet édifice architectural est complété par une traversée de 450 mètres épousant les contours de la citadelle au niveau de l’eau avec un passage surprenant sous la Poudrière. Ce projet modifie profondément les habitudes des habitants. La plage de Ficaghjola est accessible beaucoup plus aisément ! Des gradins et une scène donnant sur le vieux port peuvent accueillir des événements et de nombreuses placettes sont présentes pour se reposer et admirer le paysage au calme.

Ensuite vous entrerez dans ses ruelles qui vous plongeront dans un univers coloré. La citadelle se visite et accueille le musée de Bastia. Vous pourrez découvrir son histoire, visiter la prison et le Palais des gouverneurs ainsi qu’y trouver des expositions temporaires.

Effectivement la citadelle de Bastia était l’ancien Palais des gouverneurs génois construit de l’an 1380 à 1521 par des modifications successives. Elle abrite aujourd’hui un musée et de nombreux monuments valent le détour : le Palais des Nobles Douze (1703), les remparts, les bastions et les portes de la ville, l’oratoire Santa Croce (1542) et enfin la cathédrale Santa Maria (1604). Nous vous laissons découvrir leur histoire.

Lorsque vous vous baladerez dans les ruelles, vous tomberez sur de nombreux points de vues sur la Méditerranée. Aussi, d’Avril à Octobre un musée reconstituant un village miniature Corse se trouve dans l’ancienne poudrière !

Le cours Paoli et ses rues piétonnes

Le cours Paoli est un incontournable si vous souhaitez faire du shopping. Des boutiques en tout genre y sont présentes. Parallèlement à lui, vous trouverez une rue piétonne : la rue des Terrasses puis la rue Napoléon, avec de nombreuses autres boutiques proposant une bonne diversité de produits Corses. Elles sont parfaites si vous souhaitez dénicher un souvenir à offrir.

Sur la place du vieux marché, mentionnée en bleu sur la carte, vous pourrez trouver le dimanche, une multitude de spécialités Corses faites sur place que vous pourrez déguster le long de la balade. Mais surtout gardez de la place, nous vous réservons bien évidemment une surprise gustative !

La place Saint Nicolas

Cette place de 280 mètres par 80 est bordée d’un côté par des bars et des restaurants et de l’autre par le vieux port. Avec le quai des Martyrs, ce sont deux endroits très agréables pour manger assis qui offrent deux cadres différents. Vous pourrez apercevoir les bateaux du port de commerce qui y font une valse continue.

La place Saint Nicolas accueille divers événements tout au long de l’année : concerts, patinoire ou le 14 juillet, vous pourrez y trouver chaque dimanche matin le marché aux puces. Peut être y trouverez-vous une peinture de Corse à ramener, un cliché parfait, une oeuvre d’art ou même la babiole qui vous manquait à la maison !

La surprise du Chef : chez Raugi

Bon la voilà cette surprise et si l’on a bien une adresse à vous recommander en Corse, c’est celle-là : le glacier Raugi saura ravir les papilles des plus gourmands.

Entre les glaces à la vanille ou au chocolat, d’autres parfums moins ordinaires valent le détour : cédrat, brocciu/menthe, canistrelli… Les 37 parfums accompagnés de délicieux coulis et autres friandises séduiront petits et grands. Vous pourrez le trouver la boutique principale derrière la poste de Bastia ou une secondaire sur le vieux port. Attention, si vous souhaitez avoir le plus de choix possible, il faudra se présenter à la boutique principale. A noter qu’il est aussi possible de manger salé : ils font de bonnes pizzas derrière la poste, et possèdent un restaurant sur le vieux port.

Une fois le ventre bien rempli, vous pouvez aller déambuler sur le quai des Martyrs si vous n’y êtes pas allé manger.

Le quai des Martyrs

Ce quai est la jonction entre la place Saint Nicolas et le vieux port. Vous pourrez manger tout proche de la mer et y admirer les bateaux entrer au port.

Une fois la visite terminée, pourquoi ne pas aller vous rafraîchir dans l’une des plages à proximité ? La plage de Ficaghiola sera bientôt accessible par la passerelle au pied de la citadelle. Mais nous vous conseillons l’Arinella, bien qu’un peu plus loin !
La plage de la Marana peut aussi être une alternative si vous avez du temps de libre.

Bonne visite !

3 commentaires sur «  »

  1. C’est super beau Bastia ainsi que la Corse !
    J’y étais allé il y a très très longtemps et j’en garde un magnifique souvenir !
    Ce serait de bon ton que nous y retournions pour redécouvrir cette magnifique île !

    Merci beaucoup pour ce reportage

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :