Tour de la Pointe des Cerces


18,2

kilomètres

1150

mètres de dénivelé

8h00

d’effort


Le massif des Cerces, aussi appelé massif du Thabor est un petit massif coincé entre les deux géants que sont les Écrins et la Vanoise. Il propose de splendides paysages dignes de ses voisins.

Vue sur la vallée depuis le seuil des Rochilles
Publicités
Publicités

Points d’intérêts

La randonnée que nous vous proposons permet de découvrir une partie de ce petit joyau. L’itinéraire tourne autour de la Pointe des Cerces qui culmine à 3098 mètres d’altitude.

La randonnée passe par de nombreux lacs : lac de la Clarée, lac Rond, lac du Grand Ban, lac des Cerces, lac de la Ponsonnière et enfin le lac des Béraudes à la couleur bleu turquoise niché dans un cirque minéral.

Vous pourrez observez au seuil des Rochilles d’anciennes fortifications militaires. L’ouvrage fait partie de la ligne de défense Maginot ayant servi pendant la seconde guerre mondiale. Les fortifications creusées à même la roche sont conçues pour résister à un bombardement d’obus de gros calibres. Renforcé en béton armé, l’ouvrage n’a pas été achevé mais on peut tout de même encore y observer les lits des soldats ! Nous vous conseillons donc d’emmener une frontale pour la visite.

Recommandations

Explore à perte de vue

Le départ se fait du parking situé au fond de la paisible vallée de la Clarée. Attention, pendant la saison estivale (15 juillet au 22 août), la petite route est fermée à la circulation. Des navettes sont mises en place (3 € / trajet simple – 4 € / aller-retour – 18 € / carnet de 10 tickets) au départ du hameau de Roubion (entrée de Névache) toutes les 15 minutes (environ) à partir de 8h et jusqu’à 19h.

Un refuge des Drayères se trouve à environ 1 heure de marche du parking. A l’automne le refuge n’est plus gardé mais il reste en partie ouvert (8€/nuitée). Si vous avez effectué une longue route pour vous rendre au départ de la randonnée (l’endroit est assez reculé), vous pouvez prévoir une nuit dans ce refuge et continuer la randonnée le lendemain.

Le sentier est globalement bien marchant et le dénivelé reste modéré. L’unique passage délicat se situe au niveau du col des Béraudes. Attention à bien rester sur le sentier principal car on se retrouve vite dans des situations d’escalades scabreuses. La descente vers le lac est glissante, des bâtons de randonnées sont les bienvenus pour les moins hardis ( et aussi les autres).

Explore à perte de vue
Le Grand Lac au pied de l’arrête de la Bruyère

Itinéraire

Explore à perte de vue
18,2 kilomètres – 1150 mètres de dénivelé

Bonus

Voici quelques lieux à découvrir impérativement dans le massif des Cerces.

Nous vous invitons tout d’abord à déambuler dans l’authentique petit village de Névache. Vous pourrez y découvrir de veilles maisons typiques et presque une trentaine de chapelles et églises réparties sur l’ensemble du territoire de la commune. Impressionnant quand on sait que le village comporte seulement 363 habitants !

Explore à perte de vue

Un détour s’impose pour visiter la vallée étroite et son merveilleux lac Vert qui est peuplé d’algues et de phytoplanctons qui rendent l’eau d’un vert presque fluo. La transparence de l’eau est saisissante et laisse entrevoir le fond du lac jonché de troncs de mélèzes.

Et si vous êtes partant pour une autre randonnée, vous pouvez envisager l’ascension du Mont Thabor (3178m) qui marquait la frontière avec l’Italie jusqu’en 1947.

Bonne randonnée !

Un avis sur « Tour de la Pointe des Cerces »

Répondre à joellervey Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :