Comment ranger son sac à dos ?

Maintenant que le contenu du sac à dos est détaillé, il est bon de savoir comment organiser tout ça.

Ranger correctement son sac à dos permet de ne pas perturber notre centre de gravité, et donc d’être à l’aise sur les chemins aussi escarpés soient-ils. Mal rangés, ils peuvent s’avérer pénibles et douloureux durant la randonnée, nous déséquilibrer et occasionner une chute, ou pire : créer des troubles musculo-squelettiques.

L’objectif est donc de permettre au sac à dos d’avoir un centre de gravité qui soit le plus proche de nous et pas trop haut afin que le poids soit transmis à nos hanches par la ventrale. Si vous n’avez pas encore choisi de sac à dos je vous invite à lire notre article sur ce sac à dos (qui existe aussi pour les hommes) Il s’agit d’un sac confortable et léger à un prix vraiment abordable pour les treks.

Il faut rappeler que le rangement du sac à dos influence le confort mais qu’il dépend surtout de la personne. Il n’y a évidemment pas une manière précise de ranger son sac, cependant il est important d’avoir certaines notions sans lesquelles votre sac pourrait vous mener la vie dure…

Publicités
Publicités

Tout d’abord quel sac pour quelle pratique ?

Les sacs à dos diffèrent par leurs litages. Si vous optez pour des randonnées à la journée, un petit sac 20L à 30L suffit. Nous utilisons le sac MH500 20L de Décathlon, pour 40€, il est parfait.

Pour les sacs à dos de trek à la semaine, nous vous conseillons des sacs qui possèdent une capacité de 60 à 72 litres. Il est également possible de trekker avec un 50 litres si l’on sait être très minimaliste sur le matériel que l’on emporte. En ne prenant que l’utile, cela vous permet de pratiquer l’autonomie complète sans avoir besoin d’être un mulet !

Ranger selon le poids du matériel

La première chose importante, c’est d’organiser le contenu de son sac selon le poids du matériel. Même si cela peut paraître évident, le sac doit être équilibré sur les parties latérales, mais une chose triviale est une chose cruciale !
Il faut que les éléments lourds soient dans la zone rouge du schéma ci-dessous. Plus ils en sont proches, moins le sac vous tirera sur les trapèzes et moins vous serez déséquilibrés. Les éléments légers se placent dans la zone bleue, ainsi que sur les côtés.

Ranger selon la fréquence d’utilisation

Un autre aspect de l’art de ranger son sac à dos est d’organiser son matériel selon la fréquence d’utilisation durant la journée. Il faut veiller à ce que le matériel utilisé fréquemment soit accessible. Il est difficile de donner un exemple-type optimisé pour chaque sac à dos car ils sont tous différents, avec des systèmes de rangements qui dépendent de chaque marque et modèle.

Mais il existe quand même quelques classiques.

Répartition usuelles du matériel

Effectivement, habituellement il est toujours bon d’avoir un fond de sac avec des éléments de secours et de pluie qu’on laisse trainer dedans, d’une randonnée à une autre : couverture de survie, pharmacie, gants, bonnet et poncho lorsqu’on ne vise que la belle randonnée ensoleillée.

Lorsqu’il fera plus froid et qu’on aura tendance à utiliser plus fréquemment le matériel en conséquence : la gore-tex, les gants et le bonnet doivent être accessible… Tout est question de dosage.

Notre conseil, plus vous serez amené à mettre et enlever quelque chose, plus il sera important de le mettre haut.

Tout en haut, la casquette, les lunettes, la frontale sont généralement à cet endroit. Vous n’avez pas envie de fouiller votre sac à la recherche d’une lampe en pleine nuit ?

Durant le trek, le duvet et la tente sont dans le compartiment en bas car utilisés qu’une fois par jour. Parfois nous y glissons la doudoune que nous apprécions mettre à la nuit tombée. Pour la tapis de sol comme la tente, vous pouvez l’accrocher en dehors du sac, histoire de gagner de la place, sauf si vous avez prévu de vous frayer un chemin dans la végétation… car vous risquerez de blasphémer !

La nourriture, le réchaud et l’eau sont donc placés dans la zone rouge, proche du dos. Heureusement notre sac à dos, comme la plupart maintenant, s’ouvrent sur le flanc, ce qui permet de ne pas devoir tout vider pour sortir le fromage !

Attentions particulières

  • Il faut évidemment veiller au confort et n’avoir aucun point de pression dans le dos, éviter d’avoir des différences de poids latérales ainsi que des objets lourds trop haut (effet de levier garanti, vos trapèzes vous remercieront).
  • Un bon sac à dos est un sac avec une ventrale et une sangle pectorale. Serrer les deux vous permet de répartir le poids uniformément sur 3 zones : les épaules, les pectoraux ainsi que les hanches, ce qui limite considérablement les douleurs.
  • Durant les longues marches, il est fréquent d’avoir des douleur. Il est alors possible de surélever légèrement les bretelles du sac à dos afin de libérer les épaules douloureuses.
  • Le camelback ou poche à eau est un outil indispensable en randonnée et en trek. Il permet de ne pas perdre de temps en s’arrêtant constamment et de boire via un tuyau. Vous pouvez le commander directement sur le site. Ces 10€ vous changeront la vie. (Elle existe aussi en 1L et 3L, mais nous vous conseillons 2L)).

Durant vos randonnées, vous optimiserez peu à peu votre manière de ranger le sac. Mais ne changez pas tout à chaque randonnée. Il faut essayer de garder une constance pour éviter de chercher la fourchette sans tout retourner !

Randonnée à la Punta Tafunata di I Paliri

Bonnes randonnées !

Un avis sur « Comment ranger son sac à dos ? »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :