Le désert des Agriates


50,1

kilomètres

750

mètres de dénivelé

4

jours


Ce trek de quatre jours, totalement hors des sentiers battus, permet de découvrir un paysage remarquablement varié. Inutile de le chercher dans un topo, vous ne le trouverez pas ! Il s’agit d’une exclusivité d’Explore à perte de vue.

La plage de Saleccia et son sable blanc

Longez le littoral méditerranéen en suivant la partie la plus sauvage des côtes de la Corse. Effleurez les falaises de grès et gravissez-les pour surplomber la mer. Marchez sur le sable fin, découvrez des plages mythiques ainsi que des criques idylliques. Traversez un désert où la nature est exemplairement conservée tout en découvrant le patrimoine Corse.

parcourez le trek patrimonio – l’ostriconi


Durant ce trek, vous aurez la possibilité de découvrir de majestueux endroits où la baignade y est agréable, que vous préfériez les galets, le sable fin ou les rochers il y en aura pour tous les goûts !

Publicités

Etape 1 : Patrimonio – Saint-Florent


12,8

kilomètres

150

mètres de dénivelé

4h00

d’effort


Il s’agit d’un étape qui peut sembler « optionnelle » mais elle est néanmoins très appréciable. Elle apporte une variété dans le paysage qui est comparable à celui du trek extrême reconnu du Selvaggio Blu.

Patrimonio est un village réputé pour son vignoble et son festival des Nuits de la Guitare. Cet itinéraire vous fera passer au pied de l’église de Patrimonio et dans le Jardin Delhaire, où se trouve la fontaine du village. Vous traverserez l’un des nombreux vignobles de Patrimonio.

A noter qu’il s’agit d’un terrain de vignoble privé dont le passage est toléré qu’en échange d’un respect exemplaire. Vous rejoindrez ensuite la plage des Catarelli où la baignade est agréable et ludique. Il est possible d’y effectuer des sauts à des hauteurs variant de 3 à 30 mètres. Vous trouverez d’autres plages de sable ou de rochers dans les criques du sentier qui vous emmènera à Saint-Florent.

Si vous désirez prendre plus de temps pour découvrir Patrimonio et ses alentours, nous vous recommandons les chambres d’hôtes à 5 minutes des plages et le studio Terremer. N’hésitez pas à indiquer que vous venez de notre part pour avoir une réduction sur la chambre !

Notre itinéraire passe par la citadelle de Saint-Florent. Une fois arrivé, vous trouverez aisément de quoi y effectuer un ravitaillement si besoin. Plusieurs boulangeries, glaciers et restaurants se trouvent dans les ruelles parallèles au port.

Explore à perte de vue
Vue sur Saint Florent depuis la Citadelle

Saint-Florent est une petite ville très dynamique en soirée d’été. Vous pourrez y boire un verre et vous détendre ou continuer pour rejoindre la très agréable plage de La Roya où se trouve un camping qui signe la fin de l’étape. Vous profiterez d’un magnifique coucher de soleil et d’une vue imprenable sur le port de la ville. Attention, dormir sur la plage n’est pas autorisé, un ramassage des déchets est effectué très tôt l’été, ce qui peut vous importuner si vous prenez le risque d’y poser votre bivouac.

12,8 kilomètres – 150 mètres de dénivelé positif – environ 4 heures de marche
Publicités

Etape 2 : Saint-Florent – Plage de Saleccia


14

kilomètres

260

mètres de dénivelé

4h00

d’effort


Vous voilà prêts pour la deuxième étape ! Après avoir visité et profité de ce lieu, vous allez parcourir le sentier du littoral qui traverse l’intégralité du désert des Agriates.

Ce désert est un espace protégé qui appartient au Conservatoire du littoral. Concrètement, cela signifie que la pratique de la randonnée y est strictement réglementée. Il est évidemment interdit de jeter des déchets mais aussi de cueillir quoi que ce soit, de dormir (bivouac où camping) et de faire des feux. En somme, il faut ne laisser aucune trace de son passage et être respectueux des paysages, de la flore, de la faune ainsi que de la tranquillité des lieux.

Explore à perte de vue

Il est crucial d’entendre qu’il s’agit bel et bien d’un désert, donc vous ne trouverez pas d’eau potable à l’état naturel et un soleil de plomb frappe ces côtes en été. Il est donc indispensable de ne pas marcher durant les heures chaudes et de prendre toutes les précautions nécessaires pour lutter contre la chaleur. De plus, en cas de vents forts, l’accès au désert des Agriates peut être interdit car sensible au risque d’incendie. En cas de météo mentionnant un coup de vent, il est indispensable de se renseigner à l’office du tourisme de Saint-Florent avant de s’y engager.


Si vous souhaitez passer cette étape, il est possible de rejoindre la plage du Lotu depuis Saint Florent par un service de taxi boat : le Popeye. Il s’agit d’une plage située à une heure de marche de celle de Saleccia. Notez que cela peut s’appliquer aussi dans l’autre sens, le taxi boat peut servir aussi de « réchappe » du désert des Agriates en cas de besoin. Nous vous suggérons fortement d’enregistrer son numéro avant de partir !
Une autre possibilité de réchappe se trouve au camping de Saleccia. Il faudra contacter le service de 4×4 Saleccia Off Road qui pourra vous emmener à Casta.


Maintenant que vous être prêts à pénétrer ce désert, laissez vous surprendre en parcourant ce sentier à la rencontre d’une multitude de criques idylliques et de nombreuses plages typées « cartes postales ».

Après une heure et demie de randonnée en partant du camping de La Roya, vous arrivez à la magnifique plage du Fiume Santu où vous devez vous déchausser pour franchir le bras de mer. Pas d’inquiétude, il n’est pas bien large, quelques mètres suffiront pour le franchir. Si vous devez retrousser votre pantalon, n’oubliez pas : plus la distance est courte, plus la profondeur de l’eau est susceptible d’être importante. N’hésitez donc pas à rallonger de quelques mètres la supportable épreuve des pieds mouillés pour ne mouiller qu’une petite partie de votre corps !

Explore à perte de vue

Peu de temps après, vous arriverez à la tour de la Mortella. Il s’agit d’une tour construite en 1564 détruite par la flotte anglaise de Nelson en 1794. Ici, vous êtes à un emplacement stratégique choisi par les génois pour défendre et surveiller la baie de Saint-Florent. La vue sur la mer avec les montagnes du cap Corse de l’autre côté est unique sur l’ile. Vous pourrez y admirer un magnifique lever de soleil en vous levant aux aurores.

Parcourez ensuite le dénivelé qui monte jusqu’au Sémaphore en contre haut de la tour, il est construit en 1862 et demeure le dernier sémaphore de France à avoir conservé le système de signalisation Dupillon. Il s’agit d’un système composé d’un mât et de trois bras mobiles générant selon leurs orientations une grande diversité de codes permettant la communication par signaux avec les navires.

Vous atteindrez ensuite la plage du Lotu, une mise en bouche du point clé de cette étape. Vous continuerez alors vers la fameuse plage de Saleccia. Il vous faudra passer par les terres, un maquis qui se densifie pour devenir à l’approche de la plage, une forêt de diverses essences maritimes. Un gros arbre sinueux vous accueille à l’entrée de cette plage mythique et naturelle.

Explore à perte de vue
En arrivant à la plage de Saleccia

Évitez alors le chardon bleu des sables, nommé aussi chardon maritime, chardon des dunes ou panicaut maritime : cette plante endémique et protégée de Corse est l’emblème du Conservatoire du littoral. Son environnement est fragile, piétiné par les vacanciers et détruit par la construction immobilière sur le littoral. Appréciez-les dans ce cadre naturel et laissez-vous bercer par la douceur des vagues transparentes et du sable fin.

Cette plage fut choisie pour représenter le débarquement des alliés en Normandie dans les séquences du film « Le Jour le plus long » de 1961.
En 1960, les Américains jugeaient que les côtes normandes étaient déjà trop urbanisées pour y tourner les scènes du débarquement.

Explore à perte de vue
Une baignade s’impose à Saleccia !

Après avoir rejoins l’extrémité Ouest de la plage vous trouverez le camping de Saleccia en parcourant 300 mètres dans la direction des terres. Il dispose d’un bar, d’une épicerie et d’un service de restauration.

14 kilomètres – 260 mètres de dénivelé positif – environ 4 heures de marche
Publicités

Etape 3 : Plage de Saleccia – Ghignu


7,7

kilomètres

95

mètres de dénivelé

2h30

d’effort


Cet étape est une étape courte qui peut être cumulée avec l’étape précédente ou l’étape suivante. Néanmoins, vous pouvez choisir de faire peu de kilomètres pour ce troisième jour et de profiter des magnifiques plages comme il se doit.

Il y a peu de kilomètres, mais l’effort n’est pas à négliger. Le chemin passe bien souvent sur le sable mou ce qui le rend très difficile à marcher. De plus la chaleur écrasante et le manque d’ombre du à la végétation basse nécessite de modérer son effort afin de ne pas finir avec une terrible insolation.

Lors de votre traversée du désert des Agriates vous croiserez forcément des vaches corses. Petites et efflanquées, elles sont parfois en plein milieu du chemin et le maquis épais ne permet pas de les contourner. Nous avons réussi à les faire quitter notre sentier en laçant des grands « Yaaaaahhhh », « Brrrriiiii ». Attention à ne pas les énerver car nous avons vu l’une d’entre-elles charger des randonneurs un peu trop effrontés.

Peu avant la plage de Ghignu, vous trouverez la seule source d’eau douce située au bord de l’eau, sur la plage de galet. Portant le nom de « source précieuse », vous comprendrez pourquoi en voyant la quantité d’eau qui s’en écoule. Si vous couplez cette étape avec l’étape précédente ou suivante, il peut être nécessaire de remplir la gourde à cet endroit.

Explore à perte de vue
Une vache corse dans le maquis

Vous pourrez croiser des constructions vernaculaires Corse : les pagliaghji (au singulier pagliaghju) qui sont à l’origine destinée à abriter la paille. Ce nom désigne désormais toutes les petites constructions traditionnelles en pierre disséminées dans les plaines qui étaient auparavant agricoles. On en trouve un peu partout sur l’île mais leur présence est particulièrement remarquable dans le désert des Agriates en raison de la conservation du lieu.

Vous pouvez passer la nuit dans ce type de constructions traditionnelles restaurées : les Paillers de Ghignu. Attention, une réservation est nécessaire !

7,7 kilomètres, 95 mètres de dénivelé positif – 2h30 d’effort
Publicités

Etape 4 : Ghignu – L’Ostriconi


15,6

kilomètres

245

mètres de dénivelé

4h30

d’effort


Cette dernière journée longe les côtes sauvages du désert. Aujourd’hui, peu de plages de sable blanc mais de nombreuses petites criques rocheuses jonchées de bois flottés aux formes étranges. À la fin de cette étape, nous nous éloignons un peu des côtes en marchant plus dans les terres. Quelques petits sommets optionnels permettent alors de prendre un peu de hauteur et d’apprécier un panorama bien mérité. L’été, nombreux sont les yatchs et les voiliers qui viennent profiter du calme de ces criques.

Ce sentier de terre, de sable fin puis de roches granitiques ne nous ménage pas : le soleil se fait de plomb et l’eau est rare. Vous terminerez ce trek par l’une des plus belles plages de la Balagne : la plage de l’Ostriconi (mentionnée dans l’article de la Balagne). Plage de sable longue de plus d’un kilomètre, c’est un véritable dépaysement, à tel point que des pratiquants du naturisme se regroupent à son extrémité par laquelle on arrive. Cinq-cents mètres dans les terres se trouve un magnifique camping trois étoiles dans une pinède avec une épicerie, un bar, un restaurant et une pizzeria. Il vous permettra de vous ressourcer dans une ambiance très proche de la nature.

Le chemin quitte la côte pour s’enfoncer dans les terres

En pleine saison, une ligne de bus permet de revenir à Saint-Florent ou de visiter la Balagne depuis le camping. Vous pouvez aussi y louer des scooters à la journée ou encore faire une randonnée à cheval au coucher du soleil…

15,6 kilomètres – 245 mètres de dénivelé – environ 4h30 de marche

Bon trek !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :