On trouve juste à coté de Marseille (la ville la plus ensoleillée de France) un petit joyau de nature qui s’étend sur plus de 20 kilomètres de côtes. Bien connues pour la beauté de leurs paysages composés d’une multitude de petites criques, les calanques sont incontestablement l’un des plus beau endroit de France et d’ailleurs. Entre pierre et mer, les falaises de calcaires claires et les multiples nuances de bleu de la mer méditerranée créent un univers tout en contraste.

Explore à perte de vue
coucher de soleil sur les calanques

Très prisés par les grimpeurs, le massif est aussi un lieu idéal pour la randonnée. Le GR 98 traverse les calanques d’Est en Ouest et est idéal pour une première découverte du lieu. Il permet de d’en voir l’essentiel, parfois au plus proche de la mer et parfois en s’élevant à plusieurs centaines de mètres au-dessus de l’eau.

Points d’intérêts

Vous ne trouverez pas de paysages plus somptueux que les calanques de Marseille sur la côte Méditerranéenne. Ce petit massif, préservé des grands ensembles balnéaires, regorge de merveilles à explorer et de trésors cachés. Le GR permet d’avoir un bon aperçu et d’attiser notre curiosité pour revenir ensuite explorer plus en profondeur les très nombreux sentiers et d’accorder plus de temps à chacune des 26 calanques.

Le mot « calanque » (qui provient de « calanco » signifiant « escarpé » en provençal) désigne une formation géologique qui prend la forme d’une crique étroite et profonde, semblable au abers bretons ou aux fiords norvégiens. Quand on utilise le mont « calanque » on pense immédiatement aux Calanques de Marseille mais on en retrouve d’autres dans le Var ou en Corse !

Les calanques de Marseille forme un écosystème unique et riche en biodiversité mais très fragile. La terre est quasi inexistante, c’est un univers de roche calcaire qui prend la forme de hautes falaises ou d’éboulis. Les végétaux trouvent leur place dans les brèches et les failles. La perméabilité du calcaire, la sécheresse omniprésente et les vents fréquents en font un lieu particulièrement sensible aux risque d’incendies.

Dans ces conditions particulières évolue une végétation adaptée : bruyère, coussins épineux de l’astragale de Marseille, laurier-tin, chêne kermès, salsepareille, pin d’Alep et genévrier accompagnent des espèces endémiques comme la fougère scolopendre ou l’herbe à Gouffé, qui est quasiment un des symboles des Calanques.

83 espèces sont donc protégées ou inscrites sur la liste des espèces menacés. C’est donc un patrimoine naturel important qu’il convient de respecter et protéger à tout prix.

On trouve également dans les calanques quelques espèces fauniques particulières et rares : le gecko, le scorpion jaune (inoffensif), l’aigle de Bonelli, le hibou aux longues oreilles ou encore la chauve-souris à queue (la plus grande chauve-souris d’Europe).

Dorénavant, l’impact humain est le plus limité possible dans les calanques mais ce ne fut pas toujours le cas. Utilisées principalement pour la pêche elles furent également liées à une industrie que nous connaissons tous : le célèbre savon de Marseille.

Le massif des calanques de Marseille est extrêmement sec, pourtant, une rivière souterraine avec un important débit aboutit dans la calanque de Port Miou à Cassis. Son eau provient directement du massif de la Sainte Beaume situé à quelques kilomètres au Nord. La source serait alimentée par une aquifère de 1000 km2 située sous les terres de Provence… Imaginez toute cette eau présente sous les sol arides ! Cette source était connue dès l’antiquité. Elle pourrait permettre d’alimenter un million de personnes mais elle subie des remontées d’eau de mer par des galeries très profondes creusées dans le calcaire.

La calanque d’en Vau – Port Miou et le col de la Grande Candele.

Quelques calanques

Callelongue

Son nom lui vient du provençal « Cala lònga » qui signifie « Grande crique ».

Directement accessible en bus depuis Marseille, elle marque le commencement du Parc national des Calanques. Bordée par de ravissant cabanons de pêcheurs, c’est l’endroit rêvé pour venir admirer un magnifique coucher de soleil.

Marseilleveyre

Marseilleveyre signifie « voir Marseille ». Si l’on grimpe sur le sommet qui domine à 432m on peut contempler la ville qui s’étend au pied du massif.

Cette large calanque ensoleillée est idéale pour une petite baignade. Sa plage de galet et de sable est bordée de cabanons et d’un bar restaurant ravitaillé par bateaux.

Sormiou

Il s’agit de la plus fréquentée des calanques de Marseille mais aussi la plus large avec ses 61 mètres de long. C’est un lieu idéal pour la plongée sous marine avec de nombreuses grottes à explorer !

C’est aussi un lieu incontournable pour les grimpeurs avides de belles parois abritées du vent. Lieu de baignade idéal, c’est la seule calanque qui dispose d’une zone de baignade surveillée.

Morgiou

Morgiou est un petit port de pêche encore en activité. Une quarantaine de personne y habite à l’année.

L’endroit est riche en histoire : entre Morgiou et Sormiou se trouve une grotte comportant des peintures préhistorique ! Celle-ci est malheureusement fermée au public. Dans le port, on peut observer des marches taillées dans la pierre pour la venue de Louis XIII en 1622.

En vau

Cette calanque très encaissée nécessite une grosse heure de marche depuis Port Miou pour pouvoir l’atteindre. Il est aussi possible de s’y rendre en bateau ou en kayak.

Dans ce petit paradis, l’eau est toujours froide puisque le soleil ne parvient que très rarement jusqu’à l’eau. Attention, l’endroit est très fréquenté en été !

Port Miou

Comme son nom l’indique, c’est un véritable port qu’abrite cette calanque. On y trouve environ 500 bateaux amarrés. Port Miou signifie d’ailleurs « meilleur port » en provençal).

Entre les calanques de Port Miou et celle de Fort Pin vous pouvez observer une curiosité : « le trou souffleur » laisse s’échapper de drôle de bruits…

Itinéraires

Le bivouac (même à la belle étoile) est interdit dans les calanques quelque soit la période de l’année. Nous vous proposons donc plusieurs solutions pour parcourir le GR :

1 Pour les très bons marcheurs il est possible de traverser intégralement les Calanques en une seule journée ( très difficile à faire en hiver car les journées sont courtes). (24 km – 1111 mètres de dénivelé – environ 9h00 de marche)

2 Il est possible de s’arrêter au refuge de la Fontasse pour passer la nuit ce qui permet de raccourcir cette longue marche d’une heure et de terminer tranquillement le lendemain (8h00 de marche + 1h00)

3 Si cette longue traversé vous semble trop éprouvante, vous pouvez démarrer la randonnée de Luminy (domaine universitaire). Dans ce cas, on loupe la première moitié qui est magnifique mais il est toujours possible de découvrir cette portion lors d’une autre randonnée. (14,4 km – 628 mètres de dénivelé – 5h00 de marche)

https://www.outdooractive.com/fr/embed/194241801/js?mw=false&usr=2eympf&key=USR-K9BRINH2-EMWGKVY3-4OSSPKGU

Recommandations

Les calanques de Marseille subissent un climat typiquement méditerranéen. Très sec, le soleil est la plupart du temps au rendez-vous. Les précipitations sont rares ( le cap Croisette, point d’entrée des Calanques au sud de Marseille est la zone la plus aride de France), mais quand il pleut, ce n’est pas un petit crachin Normand… Ce climat est idéal pour randonner en demi-saison voir même en plein coeur de l’hiver : le soleil qui tape sur les falaises de calcaire orientées pleins sud se fait bien sentir même par temps froid.

Attention cependant au fameux mistral (vent du Nord) qui peut faire chuter la température ressentie. Sans vent, avec une température de 10 degrés, vous pourrez randonner en tee-shirt mais avec le mistral, ce sera plutôt doudoune, bonnet et moufle de ski ! Ce vent du Nord à également une influence sur la température de la mer puisqu’il chasse les eaux chaudes en surface et fait remonter les eaux profondes et froide. La température de l’eau peut donc considérablement varier selon la présence du vent.

L’été n’est pas une période recommandée pour la randonnée. La chaleur est bien trop forte et l’affluence dans les calanques (2 millions de visiteurs/an) ne rend pas la découverte du milieu très agréable.

Bien qu’il s’agisse dans sentier côtier, le GR 98 s’apparente à un sentier de montagne. Essentiellement rocheux et parfois très patiné à cause de la forte fréquentation, le chemin n’est pas si facile qu’il n’y parait. Certains passages sont escarpés et vertigineux et demandent de rester vigilant.

Le parc national des Calanques créé en 2012 est le premier parc national périurbain d’Europe et le 3e au monde. Des règles très strictes s’appliquent afin de protéger ce milieu naturel sensible de la sur-fréquentation qu’il subit. Les risques d’incendies sont extrêmement élevés à cause de la sécheresse et des vents forts. Il est donc strictement interdit de fumer, faire du feu ou d’utiliser un réchaud. Lorsque le risque est trop élevé pendant les mois les plus secs (du 1er juin au 30 septembre), le parc peut même être fermé au public. Il convient donc de se renseigner des interdictions en cours avant de s’y engager.

Les règlementations habituelles à un parc naturel s’appliquent : ne pas jeter ses déchets, pas de nuisances sonores, promener son chien tenu en laisse, ne pas cueillir de fleurs ou prélever d’éléments naturels, ne pas survoler le parc avec un drone… Il est important de souligner que le camping et le bivouac sont également interdits.

Comme vous pouvez vous en douter, le climat du massif étant très aride, vous ne trouverez pas d’eau douce dans les calanques. Il est donc important de prévoir assez d’eau et de quoi se protéger du soleil afin d’éviter une déshydratation.

Pour cet itinéraire, nous vous proposons de laisser votre voiture à Callelongue où vous trouverez un grand parking face à la mer. Les vitres cassées sont fréquentes à Marseille, il ne faut surtout pas laisser d’objets précieux dans la voiture. De Cassis vous pourrez prendre le train jusqu’à « Marseille Blancarde » puis le métro jusqu’à « Castellane » et prendre ensuite les bus 19 et 20. Vous pouvez également prendre le bus M08 à Cassis jusqu’au rond point du Prado et enchainer ensuite avec les bus 19 et 20.

Bonne randonnée !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :