Trek sur le Glandasse et dans le Cirque d’Archiane

Diois Drôme

Châtillon-en-Diois – 44.693778, 5.486087

40.2km – 2300 mètres déniv – 3 jours

Vignette niveau randonnée
Details
Le Glandasse et le Cirque d'Archiane

La montagne du Glandasse est située à l’extrémité Sud des plateaux du Vercors. Ses hautes falaises se dressent au-dessus de la petite ville de Die. Mais la montagne du Glandasse n’est pas un sommet à proprement parler, ce sont de vastes plateaux que l’on découvre en haut des falaises.

Aussi, le Glandasse et le cirque d’Archiane abritent une faune et une flore très riches, un vrai paradis pour les amoureux de la nature. Une fois parvenu sur les plateaux, le contraste est saisissant avec le paysage que l’on a laissé dans la vallée. On passe d’une vallée presque provençale, parsemée de champs de lavande à de vastes plateaux d’altitude.

Ce trek étant situé dans la réserve naturelle des Hauts Plateaux du Vercors, vous rencontrerez très certainement quelques marmottes qui gambadent dans les vastes prairies et des bouquetin ou chamois dans les éboulis. À Archiane, vous pourrez également observer, grâce à des lunettes mises à disposition des randonneurs, les gigantesques nids des Gypaètes Barbus accrochés aux vires des falaises.

Étape 1 : Châtillion – Cabane de Laval d’Aix

km
h
m+
m-

Pour commencer ce petit trek, nous partons de Châtillon-en-Diois, charmant village tout de pierres vêtu. Il faut prendre le temps de flâner dans les nombreuses minuscules ruelles. Nous vous conseillions de faire la visite au retour !

Le chemin commence par monter raide dans la forêt en suivant le GR 91 et prend petit à petit de la hauteur sur la large vallée de la Drôme.

Peu avant d’arriver sur le plateau du Glandasse, vous pouvez emprunter un petit sentier sur la droite qui vous mènera à la source de Beaume Rousse, l’une des rares source du coin. Vous ne trouverez pas d’autre point d’eau avant le lendemain. Attention cette source est parfois tarie pendant l’été ! Vous pouvez consulter le site du parc du Vercors pour savoir si l’eau coule dans les différentes sources en temps réel.

On rejoint la cabane de Châtillion, un lieu agréable pour passer la nuit mais ce n’est pas ici que nous planterons notre bivouac.

Le chemin longe le Dôme du Glandasse : la vue se découvre sur la vallée d’Archiane, le Mont Aiguille et le Grand Veymont. On peut même apercevoir le Dévoluy et tout au fond les hauts sommets de l’Oisans. Il ne faut pas oublier de se retourner pour contempler le vaste plateau que l’on vient de traverser et la vallée du Diois en arrière-plan.

Ainsi, nous finissons par atteindre la cabane de Laval d’Aix qui est une bergerie plus qu’un refuge. En effet, Celle-ci s’apparente à un grand hangar en tôle. Elle peut dépanner si le temps est mauvais mais un bivouac dans sa tente sera tout aussi confortable.

Étape 2 : Cabane de l’Aval d’Aix – Archiane

km
h
m+
m-

Tout d’abord, le sentier prend la direction du Col des Bachassons où nous prouvons trouver le second point d’eau de ce trek. Le prochain se situe à Archiane. Nous rejoignons ensuite le carrefour des Quatre Chemins du Jas Neuf où on peut observer la seule mare des hauts plateaux… C’est en effet un milieu où l’on ne trouve que très rarement de l’eau en surface car le sol s’apparente à un vrai gruyère !

Du carrefour, on bifurque vers le Sud en empruntant le GR 9 direction le cirque d’Archiane. Nous traversons la Plaine du Roi où l’on peut observer de nombreux lapiès (lapiaz au singulier), une formation géologique de surface créée par les eaux de pluie. Nous arrivons au carrefour des Quatre Chemins de l’Aubaise (à ne pas confondre avec les Quatre Chemins du Jas Neuf) avant de s’engouffrer dans une combe surmontée de grands pierriers et de hautes falaises.

Un programme de réintroduction du bouquetins a eu lieu en 1989 et 1990 par le Parc Naturel Régional du Vercors dans le Cirque d’Archiane. Celui-ci a très bien prospéré ! Peut-être entendrez vous des coups de cornes résonner entre les parois… Il est très fréquent d’observer de vieux mal qui habitent les lieux et parfois on peut même assister a un combat !

Par ailleurs, attention aux chutes de pierres probables dans cette partie du parcours. Ainsi, nous vous conseillons de ne pas trop trainer sous les falaises afin d’éviter de recevoir un projectile envoyé par un chamois qui se promène sur une vire au-dessus de vous…

Cette combe débouche sur le splendide cirque d’Archiane dominé par le rocher du même nom. Nous vous proposons de ne pas redescendre directement vers le village mais d’emprunter le sentier découverte qui permet d’explorer cet environnement merveilleux.

Parvenu au ravin de la Pédane, vous trouverez des lunettes qui permettent d’observer la nidification des gypaètes barbus : un impressionnant rapace de la famille des vautours qui peut atteindre 3 mètres d’envergure !

Nous atteignons enfin le minuscule hameau d’Archiane où vous pouvez passer la nuit au refuge d’Archiane.

Étape 3 : Archiane – Châtillion-en-Diois

km
h
m+
m-

Le sentier s’élève au-dessus du cirque puis suit les courbes de niveau pendant quelques kilomètres. Vous pourrez peut-être observer sur les roches bien exposées au soleil, un lézard vert aussi nommé lézard à deux bandes. Il mesure en moyenne 30 centimètres de long et arbore de magnifiques nuances de bleu sous sa gorge. En France, le lézard vert est une espèce protégée.

Le chemin passe au-dessus du petit village de Menée. Puis, nous passons le col Gorodel. Nous pouvons admirer la vallée de la Drôme et le village de Châtillon.

Nous vous proposons de faire un petit détour pour découvrir la cascade de l’Adoux. Il s’agit d’une résurgence qui jaillit de la montagne du Glandasse. Ainsi, pour y parvenir vous traverserez la forêt de Giono dont les arbres ont été plantés en 1989 par des enfants. En conséquence, c’est ensuite devenu une véritable forêt éducative pour sensibiliser les jeunes générations à la richesse du milieu forestier. En effet, on trouve sur le parcours 250 espèces et variétés.

Châtillion-en-Diois est un joli village médiéval  où subsistent les remparts et de nombreux viols (nom donné au étroites ruelles) ainsi qu’un patrimoine architectural riche et relativement bien préservé. Chaque été, durant le mois d’août, le village abrite le festival ‘Art et Vigne’. Environ 70 artisans (peintres, sculpteurs et créateurs en tout genre…) investissent les caves pour y exposer leurs créations. A découvrir absolument !

Recommandations

Les plateaux du Vercors sont un lieu où le pastoralisme est très pratiqué en été. Vous rencontrerez donc certainement des troupeaux accompagnés de patous (chiens de protection). Il est impératif de contourner au maximum les troupeaux afin de ne pas attiser la colère des molosses.

Les Hauts Plateaux du Vercors sont un espace naturel protégé avec des règles strictes à respecter : la cueillette, les chiens (même tenus en laisse), le vtt (hors des sentiers prévus à cet effet) et le vol à basse altitude (parapente, drone) sont interdits. Le camping sauvage est également interdit mais le bivouac reste autorisé.

Bon trek !

Arbre solitaire taillé dans la pleine du Queyris en été

Les Hauts Plateaux du Vercors

44,7 km – 2200m déniv – 3 jours

Font d’Urle

8,2 km – 365 m déniv – 3h00

Le Jocou

12 km – 850 m déniv – 5h00

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut